Programme du parti populaire autrichien (2) | Rendre l’intégration possible par l’arrêt de l’immigration illégale

A l'étranger, Autriche, Europe, Quelles solutions ?

Download PDF

2ème extrait du programme du parti populaire autrichien de Sébastian KURZ, vainqueur des élections
législatives du 15 octobre 2017.

« Rendre l’intégration possible par l’arrêt de l’immigration illégale.

Des presque 90.000 demandeurs d’asile en 2015, 29% arrivaient d’Afghanistan et 28% venaient de Syrie, 16% d’Irak et
le reste de différents autres pays. 66% des demandeurs d’asile étaient des hommes et au total 74% des demandeurs
d’asile avaient en dessous de 30 ans. Une majorité n’avait qu’une éducation scolaire sommaire de leur pays d’origine et
9% ne disposait d’aucune éducation scolaire. L’intégration complète et durable de ces personnes dans notre marché du
travail et dans notre société est un des grands défis des années et décennies à venir.

La seule alternative dont nous disposons est d’arrêter l’immigration illégale de manière rigoureuse. Nous parlons ici
d’un plafond de l’immigration illégale égal à zéro. Cela ne signifie pas que nous souhaitons un arrêt total de
l’immigration vers l’Autriche. Cela ne signifie pas non plus que nous n’assumerons plus notre responsabilité envers les
personnes qui sont persécutées à travers le monde. Mais nous ne devons pas laisser la responsabilité à des passeurs
de savoir qui entre en Autriche.

Contrôler l’immigration de manière raisonnable : nos objectifs.

Si nous voulons maîtriser l’immigration de manière raisonnable à l’avenir, il nous faut réformer en profondeur notre
système. À l’avenir, il ne doit pas revenir aux passeurs de décider qui vient, mais nous même. À cette fin, nous voulons
nous concentrer sur les deux groupes suivants :

1.       Les plus pauvres et les plus faibles, qui craignent vraiment pour leur vie, à raison de leur religion ou de leur
ethnie : nous devons leur apporter de l’aide sur place ou à travers des programmes de réinstallation ;

2.       La main d’oeuvre clef, qui amène un savoir-faire et un talent en Autiche et qui n’existe pas sous cette forme dans
notre pays, ce qui renforce l’Autriche économiquement. L’Autriche aussi doit participer à la compétition des cerveaux.

Là où il y a des crises dans le monde, l’Autriche participe à son niveau pour aider les personnes dans le besoin sur
place. Cette aide est prioritairement à destination des plus vulnérables comme les femmes, les enfants et les vieillards.
Les réfugiés des pays en crise ne seront à l’avenir qu’admis de manière légale par des programmes de réinstallation. La
sélection de qui est un réfugié devra à l’avenir être réglé dans le régions en crise ou dans des camps de réfugiés
d’États tiers, en collaboration avec l’UNHCR, l’Organisation internationale des migrations ou le bureau européen de
soutien aux questions d’asile. »

Brève du 19 octobre 2017 | Libre traduction observatoire-migration.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *