Les terroristes de l’EI brandissent l’arme migratoire

actualité, Actualités

Download PDF
Les terroristes de l’Etat Islamique menacent d’envoyer 500.000 migrants lybiens en Italie en cas d’intervention militaire de ce pays en Lybie. Le groupe islamiste brandit ainsi l’arme migratoire face à l’Europe. L’Italie, déjà submergée par une vague d’immigration sans précédent sur ses côtes (environ 150.000 immigrés en 2014, pour un coût annuel estimé à 1,5 milliards d’euros), verrait ainsi ce coût porté à 5 milliards d’euros par l’action du groupe islamiste.
La technique envisagée consiste à instrumentaliser la précarité des migrants et miser sur l’esprit compassionnel de l’Europe. Elle est déja largement utilisée par les groupes mafieux de passeurs qui envoient en Méditerranée des bateaux dangereux, surchargés de migrants, puis abandonnés en mer avant d’appeler les gardes côtes qui sont ainsi poussés à les accueillir sur le sol italien.
Pour conjurer ce risque d’intrumentalisation, la Grande Bretagne avait refusé en octobre 2014 de financer ces opérations de sauvetage jugées “contre productcives”. En Australie, ce type d’utilisation mafieuse (et désormais terroriste) de la misère est mise en échec depuis septembre 2013 par le gouvernement Abbott, qui sépare son action humanitaire de l’accueil sur son sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *