Download PDF
C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Institut (russe) de stratégie nationale intitulé “Les risques sociaux de l’immigration”, dont les résultats, relatés le jeudi 31 juillet 2014 par le journal Nezavissimaïa gazeta, sont repris par l’agence de presse RIA Novosti.

La population russe est de plus en plus hostile à l’immigration (seuls 6 % des Russes la considèrent comme un bienfait pour l’économie, contre 17 % 6 ans plus tôt).

En outre, le rapport décrit l’immigration en Russie comme un facteur d’instabilité de la société en raison de la violence politique des immigrés.

En effet, trois tendances caractérisent l’immigration étrangère en Russie depuis le début des années 2000.

D’abord la distance culturelle avec le pays d’accueil : les immigrés sont majoritairement issus du milieu musulman et rural. Ensuite le bas niveau de compétences professionnelles et sociales des arrivants. Enfin 87% des immigrants sont des hommes, essentiellement des jeunes. Cela signifie qu’une déformation démographique artificielle se produit dans certaines régions. “Cela entraîne une hausse significative des tensions sociales – violences “conjugales”, conflits de nature ethnique et violence politisée”, explique Mikhaïl Remizov, directeur de l’institut.

Il conclut à rebours d’une vision politiquement correcte au sujet des risques d’instabilité sociale liés à l’immigration : “En même temps, aussi paradoxal que cela puisse paraître, plus les droits fondamentaux des immigrés sont protégés, plus ces risques sont grands”

A noter que selon l’ONU*, la Fédération de Russie est le deuxième pays au monde pour l’accueil des immigrés sur son sol : 11 millions (le chiffre avancé par l’ONU pour la France étant 7,5 millions).

Les migrations internationales en chiffres, Contribution conjointe des Nations Unies/DAES et de l’OCDE au Dialogue de haut niveau des
Nations Unies sur les migrations et le développement, 3-4 octobre 2013
, page 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *