Inger Støjberg, la porte parole du parti d’opposition (de centre droit) Venstre a déclaré qu’il devrait y avoir une différence dans la manière d’accueillir au Danemark « un Américain chrétien ou un Suédois et un Somalien musulman ou un Pakistanais ». Le plus grand parti d’opposition du Danemark, le “Venstre”, appelle la nation à différencier ses[…]

C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Institut (russe) de stratégie nationale intitulé “Les risques sociaux de l’immigration”, dont les résultats, relatés le jeudi 31 juillet 2014 par le journal Nezavissimaïa gazeta, sont repris par l’agence de presse RIA Novosti. La population russe est de plus en plus hostile à l’immigration (seuls 6 % des Russes la considèrent[…]

Les Britanniques sont, pour une écrasante majorité, favorables à une réduction de l’immigration: 77 % ; et 56 % veulent même voir cette immigration très fortement réduite («a lot»). Paradoxalement, cette opinion est d’ailleurs également majoritaire chez les immigrés et enfants d’immigrés (60%). C’est ce qui ressort d’une “enquête sur les attitudes sociales des britanniques“, publiée par l’institut britannique NatCen en 2014[…]

L’économiste Jacques SAPIR analyse sur son blog les résultats des élections européennes du 25 mai 2014. Il évoque le rejet de l’euro et de l’Union Européenne, un gouvernement socialiste qui “défait aujourd’hui ce que près de 40 années de luttes sociales avaient construit”.  Il mentionne enfin “un sentiment si ce n’est de xénophobie, mais en tout cas de[…]

Scott Morrisson, le ministre australien de l’immigration et de la protection des frontières a annoncé, selon le Daily Telegraph daté du 10 juin 2014, que le nombre de demandeurs d’asile reconduits aux frontières dépasse désormais celui de ceux entrés illégalement en Australie depuis septembre 2013 (date de la victoire électorale du premier ministre Tony Abbott, chef[…]

Pour la fondation Robert Schuman, les partis eurosceptiques, qualifiés d’ “extrême droite”, convergent sur leur hostilité à l’immigration extra-européenne – jugée coûteuse et minant l’identité des nations, à l’euro perçu comme ralentisseur de croissance, et à la construction européenne jugée trop peu démocratique et affaiblissant les souverainetés nationales. Sans contredire ces reproches, la fondation estime que ces partis pourraient obtenir plus[…]

Le parti eurosceptique UKIP de Nigel Farage est en tête pour les élections européennes en Grande Bretagne avec 31% des intentions de vote, selon un sondage publié par le Sunday Times le 27 avril 2014 (repris par le Daily Mail). Il est suivi par le parti travailliste avec 28% et le parti conservateur de David Cameron avec 19%. Pour[…]