Download PDF

accod-migration-tunis


Les représentants du groupe de contact sur la route migratoire en Méditerranée centrale ont convenu lundi 24 juillet 2017 à Tunis de renforcer leur coopération en matière de gestion des flux migratoires, en jugeant essentielle une stabilisation de la Libye, annonce l’hebdomadaire Le Point.

Cette réunion a rassemblé des représentants de la Tunisie, de la Libye, de l’Algérie, de la France, de l’Italie, de Malte, de l’Allemagne, de l’Union européenne, du Tchad, du Niger et du Mali.

Le groupe de contact avait tenu sa première réunion ministérielle à Rome en mars, et doit de nouveau se retrouver en Suisse d’ici la fin de l’année.

Dans leur communiqué final, les ministres se sont accordés pour que leurs pays tentent de traiter « les causes profondes de la migration irrégulière » et pour « renforcer l’échange d’informations stratégiques et opérationnelles sur les réseaux criminels de traite des êtres humains et de trafic de migrants ». Le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdramane Sylla, a de son côté appelé les pays européens à « alléger leurs procédures de visa » pour permettre aux jeunes Africains qui en rêvent de se rendre en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *