Quantifier l’immigration en France

étude, Quantités

Download PDF
Pour quantifier l’immigration en France, il faut distinguer :

d’une part :

  • la présence totale en France de personnes immigrées ou d’origine immigrée « stocks » (I)
  • et les entrées annuelles « flux » (II)

d’autre part :

  • l’immigration en général
  • l’immigration extra européenne en particulier

Sont ici présentées des données concernant la population d’origine extra européenne en France

I – Présence de personnes d’origine extra européenne en France (« stocks »)

Personnes d’origine extra-européenne en France actualisation en 2014 (sur 2 générations)

Pour mémoire 1975

9,2 millions

1,3 millions

dont

facteur multiplicatif : 7

Immigrés

4,7 millions

enfants d’immigrés

4,5 millions

9,2 millions de personnes en France sont d’origine extra-européenne en 2014.

Il s’agit d’immigrés et enfants d’immigrés. Ne sont pas comptés les autres générations (3ème, 4ème), faute d’outil statistique.

En évolution, le nombre de personnes d’origine extra européenne en France a été multiplié par 7 entre 1975 et 2014, passant de 1,3 à 9,2 millions, ne s’agissant que des immigrés des deux premières générations.

II – Entrées annuelles d’étrangers extra européens en France (« Flux »)

A – Entrées légales

Entrées permanentes :

A minima 200.000 par an

Entrées temporaires :

Plus de 2 millions de visas de tourisme accordés chaque année à des extra européens, dont une partie alimente les séjours illégaux.

B – Entrées illégales :

Les visas de tourisme alimentent l’essentiel des « entrées » illégales : une partie des titulaires d’un visa de 3 mois se maintient irrégulièrement et bascule ainsi dans la clandestinité.

On peut estimer à au moins 70.000 entrées clandestines chaque année, d’après les chiffres de l’AME.

Ces individus pourront être régularisés (+51% en 2013) pour une des raisons suivantes :

  • s’ils se marient avec un français / une française
  • s’ils ont un enfant né en France
  • s’ils ont un enfant scolarisé en France
  • s’ils trouvent un travail
  • s’ils sont malades

S’ils sont persécutés dans leur pays, ils obtiendront le droit d’asile (+14 % en 2013)

III – Les naturalisations annuelles d’étrangers

Chaque année, une partie des étrangers présents en France obtient la nationalité française : environ 100.000 par an. 50.000 naturalisations (+15% en 2013) au sens propre (décret) et 50.000 acquisitions de la nationalité française par déclaration.

Le chiffre des naturalisations d’extra européens est promis à croître très fortement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *